Pourquoi les Lamas dirigeront le monde dans 10 ans ?

Une véritable bande organisée

 

Vous avez peut être entendu parler de Serge le lama?
Une information vient de nous être communiquée. En fait, Serge le lama aurait été envoyé en éclaireur par ses pairs du Pérou.
Sa mission ? Étudier la meilleure façon de prendre le pouvoir sur l’humanité.
Originaire d’Amérique du Nord, le lama a migré vers le sud il y a environ 3 millions d’années. Puis il a été domestiqué par les peuples andins depuis environ 5 000 ans et ne cesse de l’être jusqu’à ce jour.
Le lama a décidé qu’il était grand temps de se libérer et de reprendre son indépendance, il en a assez d’être utilisé uniquement à des fins servant les humains ! On le prend tour à tour pour :

  • Un vêtement, sa laine sert à confectionner des pièces d’une grande qualité thermique.
  • Un plat, sa viande est consommée par des communautés andines.
  • Un porteur capable de charger de 20 à 30 % de son poids.
  • Un gardien qui est d’ailleurs de plus en plus utilisé notamment en Suisse ou aux États-Unis pour protéger les troupeaux car il détecte très rapidement les prédateurs.
  • Une débroussailleuse, herbivore ruminant, il s’avère très efficace pour débarrasser des ronces, herbes, feuillages en particulier en zone sèche de type garrigue où il évite des incendies. Il peut manger la végétation jusqu’à deux mètres et  n’abîme pas le sol car il n’a pas de sabots. De plus, comme il est intelligent, il connaît les plantes qui lui sont toxiques et les évite !
  • Un thérapeute… Des fermes pédagogiques font appel à lui pour son sens de l’empathie!

et…il se dit même qu’il va remplacer la vache !…

les lamas prennent le pas sur les vaches !

Les lamas prennent le pas sur les vaches !

Déjà implantés dans plus de 20 pays.

En 1760, le naturaliste Buffon préconisait l’importation de cette espèce et de celles de ces cousins.
Cette immigration a donc commencé depuis fort longtemps et s’étend à un nombre de pays toujours plus grand. En France par exemple les premiers lamas domestiqués ont été amenés en 1800 dans les Vosges Lorraines pour leur laine et comme moyen de portage.

De mèche avec les Alpagas ? Sûrement…mais pas seulement !

 

Alpaga

L’Alpaga ressemble au lama mais il est moins grand et moins fort. Il est donc peu utilisé comme animal de charge mais couru pour sa laine de plus haute qualité.
Il a lui aussi souffert d’une forte domestication et a trop souvent été considéré uniquement pour son apparence et sa laine de renommée internationale.

L’Alpaga n’est pas qu’un corps, il a aussi un cerveau qu’il a décidé de mettre au service de la libération de son espèce !

 

 

 

Vigogne

La Vigogne c’est la plus petite des camélidés mais la plus gracieuse. Ne vous fiez pas aux apparences car c’est aussi la plus résistante : vous la trouverez entre 3 000 et 5 500 voire 5 700 mètres d’altitude. Sa laine fine et très résistante est un produit de luxe.

 

 

 

 

 

Guanaco

Même le Guanaco leur cousin qui est considéré comme le plus voyageur les a rejoint. Si vous visitez la Patagonie, vous ne verrez que lui ! Il occupe un territoire très étendue de la Cordillère des Andes à la Terre de feu et c’est le plus athlétique capable de réaliser des grands sauts. Il a d’ailleurs failli être sélectionné pour participer aux épreuves d’athlétisme des derniers jeux olympiques !

 

 

 

Ainsi Vigognes, Alpagas et Guanacos, chacun avec ses atouts, s’unissent à la cause de leurs cousins les lamas !
Ces 4 espèces même si elles n’ont pas de bosses font partie des camélidés, voici un petit aperçu de leurs silhouettes qui devrait vous aider à les différencier si vous les rencontrez lors de vos voyages :

 

Résultat de recherche d'images pour "lama alpaga vigogne guanaco"

Les bruits de couloirs : ils se déplaceraient en rollers ?

Il y a peu de temps… un autochtone s’est  mis en tête de faire du roller dans le désert côtier péruvien…Grisé par cette sensation d’immensité, il en a oublié ses rollers… Comme les lamas sont d’un naturel curieux et dotés d’une intelligence qui ne demande qu’à se développer, l’un d’entre eux, le « Cerveau » du groupe, s’est emparé de ces chaussures à roulettes sur le champ pour partir avec…
Si vous passez par la côte péruvienne lors de votre séjour, peut-être le croiserez vous ?…

 

Malgré le danger, voici un cliché de Lama II dit « Le téméraire » :

Lama II Le Cerveau

Si vous croisez cet individu, contactez nous !!!

Fiche d’identité du Lama  ( un peu de sérieux !) :

Origine : Les lamas sauvages sont issus du Pérou dans la Cordillère des Andes, mais il a été introduit et domestiqué presque sur tous les continents : Amérique du Sud, Amérique du Nord, Europe et Australie.

Habitat : Il est issu des massifs de hautes montagnes de la Cordillère des Andes.

Famille : Camélidés. Il est le plus grand camélidé vivant en Amérique du Sud.

Description : Le lama est un mammifère ongulé mesurant au garrot entre 1m et 1,25 m et pesant entre 80 à 150 kgs.
Son pelage, long et épais, varie en couleur allant du brun au blanc et du noir en une teinte bleutée. Ses pattes sont fines et adaptées à l’évolution sur des pentes raides et caillouteuses. Le lama ne possède pas de bosse. Son long cou est prolongé par une tête petite et arrondie.

Longévité : Il vit de entre 10 et 20 ans.

Régime alimentaire : herbivore, il mange environ 2 à 3 kilos d’herbes et de feuilles par jour, voit de 2 à 3 litres d’eau et lèche des pierres de sel pour compenser les oligoéléments qu’il ne trouve pas dans sa nourriture.

Cri : Le lama hennit

Reproduction La maturité sexuelle est atteinte entre 2 et 3 ans et les accouplements peuvent avoir lieu toute l’année. Le lama est une espèce polygame. Le mâle règne sur un petit harem de cinq ou six femelles.
La gestation dure 11 à 12 mois, la femelle ne met au monde qu’un seul petit en même temps. Ce dernier pèse à la naissance autour de 10 kg; nidifuge il est capable de suivre sa mère dans l’heure qui suit sa naissance.

Paititi, la cité perdue des incas

Paititi, la cité perdue des incas Une légende entourée de mystères Il existe de nombreuses cités perdues, comme notamment La Terra Preta, la mystérieuse cité « Z » ou encore Vilcabamba, qui malgré de nombreuses recherchent, demeurent à ce jour introuvables....

lire plus

Attestation d’Excellence pour Puka Nina !

Attestation d'Excellence pour Puka Nina ! Une récompense pour toute l'équipe... et tous nos clients !   Notre agence de voyage locale s’est vue décerner récemment la récompense d’Attestation d’Excellence, par le site américain Trip Advisor. Ce dernier, référence...

lire plus

Ollantaytambo, entre ruines et village inca

Ollantaytambo, entre ruines et village inca   A 97km de Cusco, il s’agit d’une imposante forteresse qui surveillait le chemin du Machu Picchu. Elle surplombe le fleuve Rio Urubamba, au fond de la superbe Vallée sacrée. Du haut des ruines, vous serez émerveillés...

lire plus
Share This