Top 10 des incontournables

du nord du Pérou

 

Que vous soyez friands de beaux paysages, de plages ou de montagnes, de mangroves et de forêts tropicales, d’archéologie et d’histoire, le nord du Pérou a plus d’un tour dans son sac pour vous charmer.

Et oui, il n’y pas que le Machu Picchu au Pérou… il suffit de passer quelques jours dans la partie septentrionale du pays pour s’en apercevoir.

Puka Nina vous livre cette semaine son top 10 des incontournables qui peuvent vous donner envie de visiter cette région trop peu explorée.

10 – Trujillo et Chan Chan

Ville très animée, Trujillo fait l’effet d’une oasis de fraicheur sur cette côte désertique et pauvre. Le centre colonial, avec ses balcons de bois, ses grilles de fer forgé et ses anciens palais, donne du cachet à la cité. La ville est aussi un vivier d’artistes. Le doux climat tropical qui règne à Trujillo fait d’elle une ville très agréable.

Troisième ville du pays la plus peublée, elle se situe à seulement plus d’1h de Lima par voie aérienne. elle se trouve a à peine plus d’une heure de Lima.

Trujillo se situe également à proximité de Chan Chan, l’ancien centre de l’Empire chimù, gigantesque cité en grande partie détruite mais dont la visite (fortement conseillée) donne une idée de ce qu’a pu être cette civilisation avant d’être colonisée par les Incas.

Le village de pêcheurs de Huanchaco situé à proximité a gardé tout son charme d’antan et mérite aussi une visite.

9 – Cajamarca

Petite ville entourée de collines à près de 3000m d’altitude, Cajamarca est considérée comme la plus espagnole du Pérou. Le peu de touristes qui y viennent ainsi que sa place de Armas verdoyante font d’elle une escale agréable. En février et en mars de chaque année, Cajamarca grouille de carnavals

Les visiteurs peuvent découvrir cette terre pleine d’histoire (c’est ici que l’empire Inca a rendu son dernier souffle), avec des lieux tels que les bains de l’Inca, les Fenêtres d’Otuzco et de Cumbemayo.

L’hacienda La Colpa ou la ferme de Porcón sont des destinations de nature bucolique. On peut également y trouver de nombreux fromages (et visiter les fromageries de la région!).

8 – Chiclayo

Grande ville moderne et agréable de près de 600 000 habitants, ses intérêts se situent surtout dans ses environs. On peut toutefois citer le musée Tumbas Reales de Sipan comme étant l’un des plus beaux (si ce n’est le plus beau) musées du Pérou. On y trouve notamment une impressionnante collection d’objets en or.

Le site des pyramides de Tacume, à 40km de Chiclayo, regroupe pas moins de 26 pyramides.

La playa Pimentel, à 20 min de la ville, est l’une des plus atypiques de la région avec ses traditionnels bateaux en roseaux.

Enfin, la réserve de Chaparri, située à 75km de Chiclayo où il est possible d’admirer ours à lunette, pumas, fourmiliers, tout comme de très nombreuses espèces d’oiseaux tels le condor, la pénélope à aile blanche, l’aigle ou le vautour.

7 – La Cordillère Blanche

Sans aucun doute l’une des plus belles cordillères du monde : ici, les pics rivalisent d’élégance. C’est la plus haute chaine de montagne tropicale (35 sommets à plus de 6000m d’altitude) sur Terre. Son qualificatif de « blanche » vient de la neige qui la recouvre et de la couleur de la roche qui la compose, le quartz et le feldspath.

Les possibilités de promenades y sont nombreuses, avec des randonnées pouvant aller de 1 à 15 jours, pour tous les niveaux.

Huaraz, surnommée parfois la « Chamonix des Alpes », est le point de départ principal de ses nombreux treks. Ville située à plus de 3000 m d’altitude dans laquelle règne une ambiance montagnarde, elle a été totalement reconstruite en 1970 après un terrible tremblement de terre.

Le parc national de Huascaran est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985. Entre ses animaux rares mais surtout ses paysages à couper le souffle (lacs glaciaires, sommets enneigés, canyons, vallées profondes, forêts…), ce lieu vaut vraiment le coup.

Parmi les incontournables de la Cordillère Blanche, on peut également citer la Laguna Paron, la route du Canyon del Pato ou encore la Laguna 69.

6 – Eco-tourisme

L’éco-tourisme, que l’on associe au tourisme vert, est une forme de tourisme durable, plus centrée sur la découverte de la nature, voire d’écologie urbaine. Basé sur la découverte de la nature, dans le respect de l’environnement et de la culture locale, il permet de découvrir certains endroits menacés tout en les respectant.

Le Nord du Pérou offre cette possibilité de voyager différemment, en proposant notamment de dormir chez l’habitant. Ces séjours peuvent aussi être des éco-volontariats pour la protection d’une forêt ou d’une espèce animale.

Des années 90 à aujourd’hui de nombreuses initiatives ont été mises en place au Pérou (par des organisations nationales comme internationales) en faveur de l’utilisation durable des ressources locales dans un contexte d’économie sociale.

Sa stratégie de défense et de protection de son écosystème s’est avérée payante à la lumière des retombées économiques du tourisme alors que la compétition est haute en Amérique du sud.

5 – Iquitos

Reliée au monde extérieur par les voies aériennes et fluviales, Iquitos est la plus grande ville au monde (450 000 Iquiteños) que l’on ne peut atteindre par la route. Cette métropole de la jungle, prospère et dynamique, conjugue tous les contrastes séduisants de l’Amazonie. La forêt vierge jouxte l’espace urbain et sert de toile de fond aux élégants bars et restaurants…

Parmi les attraits principaux de la ville, on peut notamment citer l’incroyable marché de Balen où il est possible de trouver absolument TOUT en terme de nourriture, notamment des poissons étranges, des crocodiles, de tortues dépecées..

Il est également possible de se promener sur les rives de l’Itaya, à quelques encablures seulement de l’Amazone. Le centre colonial d’Iquitos vaut également le détour.

Aux alentours de la ville, il est possible de prendre un bateau pour aller naviguer sur l’Amazone et découvrir des villages totalement isolés dans la forêt.

Se baigner dans la Laguna Quistococha peut être aussi une alternative lors des trop fortes chaleurs.

Enfin, il est possible de faire des excursions en immersion totale dans des lodges aménagés pour pouvoir observer de très près la faune et la flore amazonienne.

4 – Goûter la gastronomie locale

Le climat doux de la côte nord du Pérou offre une variété de fruits de mer et de poissons qui ravissent le palais exquis de nos visiteurs.

Et rien de mieux que de déguster les délicieux ceviches et sudados accompagné une bière bien fraîche ou un verre de chicha de jora.

Les amateurs de viande pourront goûter au chevreau, spécialement élevé dans la région.

Une halte gastronomique s’impose sur la côte nord du pays pour déguster ses spécialités salées et sucrées.

En dessert, la gelée de coings et le King Kong, un biscuit fourré à la confiture d’ananas et d’une sorte de crème pâtissière, font partie des plus populaires.

3 – Les plages de la Mancora

Non loin de Piura, se trouve Mancora : c’est LA destination balnéaire du Pérou, et c’est aussi la plage péruvienne la plus connue au niveau mondial.

Ici viennent les surfeurs, backpackers et les jeunes de Lima pour profiter de la plage et faire la fête, mais on trouve également des voyageurs plus calmes venus profiter des plages privées, ou faire des séances de yoga et méditation.

Les eaux tièdes sont parfaites pour le surf et la planche à voile, mais également pour nager.

Voici pêle-mêle une liste d’activités à faire à Mancora : prendre des cours de surf ou de kitesurf, faire de la plongée/snorkeling, partir à la pêche avec un pêcheur local, observer les baleines, profiter des séances de yoga et de massages, faire une balade à cheval… ou encore à nager avec les tortues !

2 – Le sanctuaire national des mangroves de Tumbes

A seulement une trentaine de kilomètres de la frontière avec l’Equateur, Tumbes est une petite ville sans particularité si ce n’est son climat étouffant et ses jolies plages environnantes.

Toutefois, ce qui fait la réputation de cette région, c’est le sanctuaire national des mangroves. Situé sur le littoral de la côte nord-est du Pérou, il protège des forêts de mangrove, l’un des écosystèmes les plus productifs de la planète, où vit une grande diversité d’invertébrés aquatiques, importants pour l’économique locale, de même que des espèces d’animaux en voie d’extinction, comme le crocodile américain.

Possibilité de faire une balade à pirogue et à la rame dans un silence total, où l’on peut seulement entendre le bruit de l’eau et les cris des animaux.

1 – Moins de tourisme

« Comment, tu ne vas pas au Machu Picchu ? »

La partie méridionale du Pérou jouit d’une réputation touristique bien plus connue que le nord. Ainsi, la plupart des voyageurs visitant le Pérou préfère s’aventurer dans des endroits tels que le Lac Titicaca, Nasca, l’inévitable Machu Picchu ou encore Huacachina, Paracas et le Canyon Colca (qui sont tous des endroits merveilleux, bien entendus!)

Ainsi, le nord du Pérou reste en grande partie déserté par les touristes… et il faut dire que parfois, c’est bien agréable de s’éloigner des foules de vacanciers !

Paititi, la cité perdue des incas

Paititi, la cité perdue des incas Une légende entourée de mystères Il existe de nombreuses cités perdues, comme notamment La Terra Preta, la mystérieuse cité « Z » ou encore Vilcabamba, qui malgré de nombreuses recherchent, demeurent à ce jour introuvables....

lire plus

Attestation d’Excellence pour Puka Nina !

Attestation d'Excellence pour Puka Nina ! Une récompense pour toute l'équipe... et tous nos clients !   Notre agence de voyage locale s’est vue décerner récemment la récompense d’Attestation d’Excellence, par le site américain Trip Advisor. Ce dernier, référence...

lire plus

Ollantaytambo, entre ruines et village inca

Ollantaytambo, entre ruines et village inca   A 97km de Cusco, il s’agit d’une imposante forteresse qui surveillait le chemin du Machu Picchu. Elle surplombe le fleuve Rio Urubamba, au fond de la superbe Vallée sacrée. Du haut des ruines, vous serez émerveillés...

lire plus
Share This