FAQ
foire aux questions et infos pratiques

Vous préparez votre voyage et vous vous posez déjà tout un tas de question… climat, sécurité, santé, etc.

Une des questions que vous vous posez est certainement déjà publiée sur notre FAQ…

Le principe est simple, nous nous les sommes déjà posées, ou quelqu’un y a déjà pensé avant vous et nous en a fait part…

Si malgré tout vous ne trouvez pas de réponse, veuillez nous envoyer votre question à l’aide du formulaire en bas de page.

Pour et contre d'un voyage groupé en tout petit effectif ?

Nous programmons des voyages groupés à dates fixes pour un maximum de 6 personnes. Il s’agit donc de petits groupes organisés.

Avantages: un couple ou une personne seule peut se joindre à un groupe et bénéficier:

  • de la qualité d’un service privé francophone
  • d’un voyage en général moins onéreux car les frais communs sont partagés entre tous les participants
  • de la possibilité de connaître de nouvelles personnes
  • de l’avantage de garder une certaine liberté tout en étant un voyage organisé (repas libres notamment)

Inconvénients:

  • circuits non modifiables et à dates fixes
  • il faut faire preuve d’une certaine adaptabilité puisqu’on voyage avec des personnes que l’on ne connaît pas forcément.
  • départs garantis qu’à partir de 4 personnes inscrites. Si moins, une alternative sera alors proposée, voir notre page dédiée aux circuits en groupes.
Pour et contre d'un voyage sur mesure/individuel ?

Avantages:

  • un circuit individuel est modifiable et modulable
  • vous choisissez vos dates
  • votre voyage est personnalisé
  • vous voyagez à votre rythme et avec des personnes de votre connaissance (couples, famille, amis, etc)
  • nous nous adaptons à vous

Inconvénients:

  • le coût peut parfois être plus élevé qu’un voyage groupé car l’ensemble des frais est assumé par vous-même
  • si vous aimez voyager avec d’autres voyageurs
Pourquoi vous n'incluez pas les commissions bancaires dans vos tarifs ?

Nous n’incluons pas les commissions bancaires car celles-ci varient en fonction du mode de paiement et du pays d’origine des clients.

Pour ce qui est des paiements en ligne, les plateformes prennent un pourcentage nettement plus élevé qu’en Europe qui est de l’ordre de 2% alors qu’ici Visa et Mastercard prennent respectivement non moins de 5% par transaction.

Nous laissons donc à chacun la possibilité de choisir le mode de paiement qui lui convient le mieux, entre les différentes formes de paiement:

  • paiement en ligne (VISA et MASTERCARD)
  • virement bancaire international (commission à votre avec votre banque)
  • éventuel paiement en liquide en dollars sur place à l’arrivée en ce qui concerne le solde pour éviter cette commission bancaire.
Pourquoi vous limitez les voyages groupés à 6 participants ?

Par souci de maintenir la qualité d’un voyage individuel même pour un voyage en groupé, nous avons opté pour des départs à dates fixes à très petits effectifs. Bien entendu, comme nous sommes des spécialistes du sur mesure, nous pouvons organiser un circuit privé pour un groupe de plus de 6 personnes sur demande.

Quelle est la meilleure période pour voyager ?

Nous avons dans nos latitudes en gros 2 saisons bien distinctes, la saison sèche de mai à octobre et la saison humide de novembre à avril. Ces saisons varient selon l’endroit où l’on se trouve, Côte, Andes ou Amazonie.

  • Sur la Côte péruvienne: très peu de précipitations mais une forte humidité toute l’année avec des températures moyennes qui oscillent entre 13 et 26ºC.
  • Dans les Andes: la différence est plus marquée. De mai à octobre le climat est sec mais l’amplitude thermique est conséquente, entre 22ºC la journée et proche de 0ºC la nuit aux alentours de 3400m d’altitude. De novembre à avril, les pluies sont importantes sous forme d’averse, ce qui n’empêche pas de venir au Pérou, nous sommes très loin de la mousson. De plus cette saison offre des paysages beaucoup plus verdoyants.
  • En Amazonie: de fortes précipitations de janvier à mars et quasi inexistantes le reste de l’année. Les températures humides sont par contre très élevées, plus de 30ºC la journée.

Le Pérou est donc un pays qui peut se visiter toute l’année, il suffit d’être bien équipé, voyez notre rubrique Que mettre dans mes bagages

Pourquoi les entrées aux sites visités sont incluses ?

Pour vous faciliter la vie et vous éviter de perdre du temps lors des visites. S’il est vrai qu’à certains postes de contrôles sur les sites archéologiques, on passe sans attendre, ce n’est pas le cas partout. Avoir son ticket fait alors gagner du temps et rend le voyage plus fluide.

Aussi, lors d’éventuelles journées libres, vous avez en votre possession votre ticket et ne perdez pas de temps à chercher où l’acheter.

Nous n’appliquons aucune marge sur les entrées que nous incluons à nos programmes. C’est un service supplémentaire que nous offrons à nos clients.

Mon enfant est mineur ou étudiant, bénéficie-t-il d'un tarif réduit ?

Il existe des tarifs réduits sous présentation de documents officiels. Nous les appliquons selon les normes des différents organismes locaux. Nos conseillers voyage le verront avec vous au cas par cas.

Il n’y a par contre aucune réduction pour les Seniors.

Ai-je un accompagnateur pour toute la durée du circuit ?

Nous n’incluons pas d’accompagnateur sur nos circuits par défaut en dessous de 8 participants, sauf demande particulière.

En effet, en inclure un serait premièrement superflu car l’organisation est plus que rodée et deuxièmement cela augmenterait de façon inutile le coût global car il faut compter le salaire, les vols, l’hébergement, etc. de cet accompagnateur. Vous aurez donc pour chaque région visitée des guides et chauffeurs différents, spécialistes de leur région.

Pourquoi n'ai-je pas un même guide pour toute la durée d'un circuit ?

Il ne faut pas confondre le rôle du guide et de l’accompagnateur.

  • L’accompagnateur est la personne qui encadre un groupe de A à Z, de l’arrivée au départ. Son rôle n’est en général pas de guider mais d’encadrer un groupe, normalement de plus de 8 participants. Il assure la cohésion du groupe.
  • Le guide, lui, guide lors des visites et excursions. Il n’est pas chargé de l’encadrement du groupe et ses services sont en général réservés à la journée.

Selon les pays, notamment en Bolivie, vous pourrez avoir un guide chauffeur francophone pour une partie ou totalité du circuit en Bolivie.

Pourquoi ne me proposez-vous pas la pension complète durant mon voyage ?

Nous sommes convaincus qu’une partie de la découverte d’un pays doit se faire par soi-même, notamment celle de la gastronomie. De plus, un des effets de l’altitude agit sur la digestion, tout au moins au début, et on peut ne pas être très à même d’apprécier un repas, ou tout simplement ne pas avoir faim. Nous ne pouvons pas le prévoir.

C’est pourquoi, à part certains repas inclus lorsque cela facilite l’organisation de la journée, nous les laissons à votre libre critère.
Nous sommes par contre là pour vous conseiller les bonnes tables.

Pourquoi vos tarifs sont-ils en dollars américains ?

Parce que si la monnaie officielle est le PEN (sol péruvien), il existe de nombreux secteurs, dont celui du tourisme qui fonctionne en grande part avec le dollar Américain. Étant une structure de droits péruviens, nous devons établir nos devis en dollars, monnaie de référence.

Nous donnons une équivalence en euros uniquement à titre référentiel, et non contractuel.

Formalités administratives et sécurité

Ai-je besoin d'un visa ?

Pour rentrer au Pérou et en Bolivie, les ressortissants européens n’ont pas besoin de visa. Seul un passeport en cours de validité est demandé.

Au passage de la frontière, que ce soit à l’aéroport ou par voie terrestre, vérifier que le tampon d’entrée a bien été apposé, ceci évitera des maux de tête lors de la sortie du territoire.

Un séjour avec un visa touristique ne peut excéder trois mois. Pour tout séjour plus long, se renseigner à l’Ambassade du Pérou en France
Ambassade du Pérou en France
50 Avenue Kléber 75116 PARIS
Tél : 01 53 70 42 00

NOTA: nous ne sommes pas un organisme officiel, nos informations sont normalement actualisées mais sommes nullement responsables d’un changement des réglementations internationales.

Je fais une escale aux États-Unis, dois-je prendre un visa de transit ?

Le transit n’existe pas aux États-Unis.

Même en cas de simple d’escale, il vous faut faire une demande d’autorisation  ESTA. Voici deux liens:

Le mieux est en fait de ne pas passer par les États-Unis…

Vos destinations sont-elles sûres ?

Nos destinations sont sûres mais on n’est jamais à l’abri d’un vol de passeport ou sac comme partout ailleurs.

Voyager en sécurité est avant tout une question de bon sens. Si vous appliquez les conseils que nous vous donnerons, il n’y a pas de raison que vous ayez un quelconque souci.

Les transporteurs, les hôtels, les guides, etc. avec qui nous travaillons sont de confiance.

Quelles sont les précautions sanitaires ?

Dois-je faire un check-up avant de partir ?

Nous vous conseillons fortement de faire un petit check-up avant tout voyage.

Nos régions sont des régions pour la plupart extrêmes: haute voire très haute altitude, climat tropical, etc. Notamment si c’est votre premier séjour en altitude ou présentez des risques particuliers, oui, il vous faut consulter.

Nous ne pourrions en aucun cas être tenus pour responsables d’un problème de santé. Il vous faut absolument souscrire une assurance personnelle de voyage/rapatriement.

Il y a t-il des vaccins obligatoires ?

Pour le Pérou, il n’y a aucun vaccin obligatoire pour rentrer au pays. Il est seulement recommandé d’avoir à jour le tétanos-diphtérie-poliomyélite.

Pour la Bolivie, depuis peu est obligatoire le vaccin contre la fièvre jaune dans les régions tropicales.

Dois-je prendre un traitement anti-paludéen ?

Le traitement est recommandé pour les zones tropicales mais non obligatoire. Cela reste à l’évaluation de chacun en cas de séjour en zone tropicale basse, non pas pour un séjour ne passant pas par la zone amazonienne.

Vais-je avoir le mal de l'altitude ?

Il n’y a pas de juste milieu entre les basses et les hautes altitudes. On passe donc très vite au dessus de 3000m.

Le mal de l’altitude n’est pas prévisible et ne dépend pas de la constitution ni de l’âge. Un sportif peut avoir un fort MAM, mal aigu des montagnes, alors qu’une personne plus sédentaire pourra ne rien ou peu ressentir… Une partie des personnes qui arrivent parmi nous expérimentent les symptômes les plus fréquents qui sont:

  • maux de tête et/ou nausées
  • insomnie
  • perte d’appétit
  • essoufflement
  • vertiges

Cela peut durer deux à trois jours et sont les symptômes les plus courants

Si ceux-ci persistent et/ou s’aggravent, comme ceci:

  • vomissements
  • évanouissements
  • jambes qui gonflent
  • déshydratation
  • malaise général

Il ne faut pas attendre pour nous en faire part, soit personnellement ou indiquer à votre guide de nous contacter. Mais cela reste des cas très isolés et qui peuvent dans la plupart du temps être évités si vous suivez les quelques recommandations suivantes:

  • du repos à votre arrivée en altitude. Nos circuits sont normalement conçus en ce sens
  • ménager vos efforts les premiers jours, surtout si vous devez monter des escaliers ou porter vos valises.
  • s’hydrater plus que de coutume car le climat d’altitude déshydrate naturellement
  • ne pas boire d’alcool les premiers jours
  • ne pas manger trop lourd, surtout le soir car la digestion se fait plus difficilement en altitude.
On m'a dit qu'on pouvait avoir besoin d'oxygène dans les transports ou autre ?

Oui, c’est vrai.

Les transports et hôtels ont habituellement de quoi faire face. N’hésitez pas à les solliciter.

En cas de forte sensation d’évanouissement, il vaut mieux s’asseoir même en pleine rue pour récupérer que tomber de haut 😉

Dois-je prendre une pharmacie ?

Emportez votre pharmacie personnelle habituelle. Cependant, on trouve des pharmacies à tous les coins de rues…

Vous pouvez consulter le lien suivant: http://www.globe-trotting.com/check-list-pharmacie-de-voyage

Vous entendrez peut-être parler du Diamox ou similaire. Ce diurétique vise le traitement du MAM et est à étudier au cas par cas avec votre médecin traitant. La prise de celui-ci est à combiner avec des sels minéraux pour compenser la perte des sels due à l’action du médicament. En cas d’effets secondaires, grosse fatigue, fourmillements, il faut arrêter le traitement.

Puis-je boire l'eau du robinet ?

Même si celle-ci est potabilisée, il n’est pas recommandé pour un nouveau venu de passage de la boire crue sans bouillir ou sans être désinfectée à l’aide de pastilles pour purifier.

On trouve des bouteilles d’eau dans toutes les boutiques, même les pharmacies, mais celles-ci ont un grand impact sur l’environnement car nos pays n’ont que peu d’infrastructure de recyclage. Vous pouvez sans souci prévoir une gourde pour votre voyage et demander aux hôtels de l’eau bouillie ou la purifier.

Vais-je avoir la tourista ?

Pas forcément!

Il faut juste faire attention à ne pas manger n’importe quoi, ni boire d’eau directement du robinet. Une petite bactérie pourrait vous gâcher le voyage…

Nos guides sont là pour vous recommander les endroits sûrs.

Pourrais-je me connecter facilement lors de mon voyage ?

Vous pourrez facilement vous connecter dans les grandes villes. Les hôtels sont en général bien pourvus en ce qui concerne internet et le wi-fi.

Dans d’autres endroits, sur la route, chez l’habitant, en refuge, en trek, en Amazonie, cela peut devenir plus difficile, mais profitez-en pour vous déconnecter! Cela ne fera qu’enrichir votre voyage.

Est-il possible d'activer le Roaming international ?

Oui, mais à vos risques et périls… plusieurs expériences malheureuses nous poussent à vous mettre en garde. Révisez bien vos contrats car des voyageurs revenus à la maison se sont vus surpris désagréablement par une facture de quelques milliers d’euros…

Le mieux serait d’acheter sur place une puce locale et de l’utiliser sur votre téléphone débloqué.

Comment j'appelle l'étranger depuis le Pérou ou encore la Bolivie ?

Pour la France, 0033 + le numéro sans le 0. Pour le Québec, 011 + numéro.

Cependant, en cas de ligne locale si puce achetée sur place, un indicatif préliminaire devra être marqué. Renseignez-vous auprès de votre opérateur local.

Pourrais-je recharger mes batteries ou mon téléphone facilement ?

Oui, tout à fait. Dans les hôtels, pas de souci, éventuellement munissez-vous d’un adaptateur USB pour brancher sur l’allume cigare des différents véhicules que vous emprunterez.

Si vous avez des treks ou des nuits chez l’habitant, prévoyez de bien charger vos appareils électriques avant et éventuellement munissez-vous de batteries supplémentaires.

Suis-je limité dans le poids de mes bagages ?

Pour les vols internationaux, chaque compagnie aérienne a sa propre politique en ce qui concerne le poids des bagages et le nombre de ceux-ci.

Pour les vols locaux, au Pérou, la limite est de deux pièces ne dépassant pas 23Kg au total pour les bagages en soute et un bagage à main par personne de 8Kg et dont le volume correspond aux standards internationaux. Pour la Bolivie, deux pièces ne dépassant pas 20Kg au total et un bagage à main ne dépassant pas 5Kg.

Des limitations existent pour certains trajets terrestres comme par exemple le train pour se rendre au Machupicchu où l’on ne peut embarquer avec plus de 8kg. Le gros des bagages étant laissé à l’hôtel, de même pour votre éventuel séjour sur les îles du Titicaca.

Quel type de bagages dois-je prendre ?

Vous pouvez prendre selon votre préférence valise, sac souple ou sac à dos mais si vous faîtes un trek ou randonnée de plusieurs jours, privilégiez le sac souple pour le gros de vos bagages.

En outre, il vous faut prévoir un petit sac à dos ou valise à main pour notamment le Machupicchu ou autre endroit endroit avec limitation de poids et volume. Le guide saura vous en informer le moment venu.

Que mettre dans mes bagages ?

Il y a une diversité impressionnante de climats en particulier dans les Andes, en fonction de l’altitude et de la région où vous vous trouvez. Vous pourrez avoir très chaud comme très froid.

C’est pourquoi nous vous conseillons la technique de l’oignon qui permet d’ajuster votre tenue aux différentes situations… 😉

En règle générale en altitude les amplitudes thermiques dans une même journée sont importantes, de là le fait de devoir prévoir ! En gros pour les vêtements:

  • veste en matériau fluoropolymère, déperlante, légère et efficace.
  • éventuellement une cape de pluie.
  • pulls et pantalons (prévoyez l’achat de pulls en alpaga dans l’artisanat local).
  • bonnet (éventuellement à acheter sur place dans l’artisanat local) et aussi casquette ou chapeau couvrant pour lutter contre le soleil.
  • chaussures confortables pour marcher durant les visites, et éventuellement une autre paire pour la ville.
  • tee-shirts manches courtes et longues, chaussettes et sous-vêtements, etc.
  • maillot de bain, pour la côte et les éventuels bains thermaux.

Accessoires:

  • crème solaire avec un fort indice de protection. En particulier dans les Andes le filtre atmosphérique est moindre et le soleil très violent. Il ne faut pas longtemps pour se brûler la peau. À ne pas oublier.
  • un baume pour les lèvres, genre baume du Pérou pourquoi pas ?
  • une crème hydratante pour lutter contre la sécheresse du climat.
  • des bonnes lunettes de soleil, en cas de trek, des lunettes de haute altitude. La luminosité est extrême en altitude.
  • une gourde pour éviter l’achat de bouteilles d’eau sur place +  pastilles purifiantes.
  • gel désinfectant pour les mains.
  • anti moustique, pour les zones tropicales et même pour le Machupicchu.
  • votre pharmacie personnelle.
  • une lampe frontale, en cas de trek ou même si on loge chez l’habitant.
  • des petits sacs hermétiques de congélation pour mettre quelques affaires à l’abri de l’humidité ou de la pluie, au hasard les passeports…
  • peut-être des batteries de secours pour votre appareil photo.
  • un petit sac à dos pour vos excursions à la journée et vos affaires personnelles.
  • et pour finir, toujours prévoir un petit rouleau de papier toilette ! On ne sait jamais, vous nous remercierez en cas urgence !

Autre conseil, une fois sur place, faites une photocopie de votre passeport avec le tampon d’entrée au pays, à garder à part dans votre sac en cas de perte de l’original…

Dois-je prévoir un adaptateur universel pour les prises électriques ?

Oui, il est plus sûr de prévoir un adaptateur universel. Vous serez en effet surpris des installations électriques locales et leur immense variété en ce qui concerne les modèles de prises… donc, oui, prévoyez un adaptateur!.

Le voltage est officiellement de 220V au Pérou et en Bolivie mais l’expérience nous prouve qu’il oscille souvent… 😉

Dois-je apporter des cadeaux pour les habitants ?

Nous n’encourageons nullement nos client à apporter des cadeaux aux habitants.

Imaginez une famille qui reçoit à l’année une trentaine de groupes de voyageurs, si chacun apportait un ou des cadeaux, la relation serait vite dénaturée et réduite à un simple échange matériel, ce qui est loin d’être le but. Ces familles ne vous reçoivent pas gracieusement et sont rémunérées décemment. Il ne faut surtout pas abîmer la relation entre les hôtes et les voyageurs de passage. Idée: apportez plutôt une de vos spécialités régionales à partager avec eux, ce sera beaucoup plus enrichissant pour eux que de simples cadeaux et pourra vous amener à parler de vos cultures respectives.

Si vous souhaitez réellement leur amener quelque chose nous vous invitons à le voir avec une optique plutôt éducative, pour les enfants notamment (cahiers, stylos, livres ou contes que vous pourriez trouver en espagnol en France ou votre pays d’origine).

Quelles devises dois-je emporter ?

Le plus simple est de venir avec des dollars ou des euros. Les autres monnaies se changent plus difficilement.

On trouve des bureaux de change très facilement dans toutes les villes. Préférez-les plutôt que les banques aux taux moins avantageux.

Prévoyez un peu de monnaie locale pour les itinéraires un peu reculés.

Pourrai-je retirer de l'argent facilement ?

On trouve des distributeurs automatiques partout dans les grandes villes. Toutefois il y a des limites de retrait par jour au Pérou à prendre en compte, selon les banques 400 PEN ou 700 PEN, soit un équivalent approximatif 120 USD à 210 USD, ce qui n’est pas énorme, ceci même si votre banque a augmenté votre plafond. Les limites sont vraiment locales.

Selon nos clients, la meilleure banque pour les retraits et les faibles taux de commission est la BCP.

Venez de toutes façons avec du liquide si vous ne souhaitez pas vous trouver « limite » à un moment donné du voyage.

Aussi, à prendre en compte, pour le Pérou, il y a eu récemment plusieurs soucis de carte « avalée » dans des distributeurs à Chivay (Colca) et Puno

Autre petit retour de client, le fonctionnement des distributeurs locaux est le suivant: les billets sortent avant que la carte ne soit rendue, ce qui a occasionné quelques oublis (de carte, pas d’argent…)… à prendre en compte donc.

Notez également que la carte Visa est en général plus répandue que les autres cartes.

Combien coûte un repas en moyenne?

On mange plutôt bien au Pérou, pour tous les budgets. Cependant, ne visez pas pour vos repas libres les restaurants les moins chers qui pourraient avoir de fâcheuses conséquences… telle une tourista…

En moyenne, il faut compter entre 8 à 10 USD pour un repas correct. Pour du plus gastronomique, entre 18 à 20 USD.

N’hésitez pas à nous solliciter pour connaître les bonnes adresses.

Faut-il donner des pourboires ?

Il est de coutume de laisser un petit quelque chose aux guides, chauffeurs, porteurs, muletiers dans les treks, etc.

Cependant nous vous laissons justes juges de la somme à donner, en fonction de vos moyens et de votre appréciation de la prestation fournie.

Pourquoi le taux de change de l'euro au Pérou n'est pas forcément le même que l'officiel ?

Nous ne sommes pas en Europe et le taux de change de l’euro répond à la loi de l’offre et la demande locale. C’est pour cela que le taux de change est légèrement inférieur dans nos pays par rapport au taux officiel international.

Au cas où vous nous régleriez un solde sur place au Pérou, cela ne pourra se faire qu’en dollars Américains ou en euros au taux de change local du jour.

Par défaut quelle catégorie d'hôtels proposez-vous ?

Quelque soit la catégorie d’hôtel que nous proposons, nous les choisissons avec circonspection et toutes ont des chambres avec salle de bain privée.

Par défaut, selon les villes, nous proposons des 2 et 3* locaux de charme. Les catégories dans nos pays ne correspondent pas aux catégories européennes. Plus que les étoiles, fiez-vous plutôt aux descriptions des établissements.

Il peut nous arriver de vous proposer des 2* car ils offrent une prestation de service très correcte et équivalente à d’autres 3*.

Nous ne travaillons pas en dessous du 2* en ce qui concerne l’hôtellerie, ni auberge de jeunesse, ni pensions mais nous pouvons laisser la partie hébergement à votre charge.

Puis-je choisir une catégorie d'hôtel supérieure ?

Bien sûr, nous travaillons avec toutes les gammes d’hôtel, du 2 au 5*.

Nous pouvons donc tout à fait vous construire un circuit avec hôtellerie haut de gamme.

Je loge chez l'habitant, c'est comment ?

C’est authentique, c’est à dire rustique, quelquefois spartiate, mais le jeu en vaut la chandelle: vous êtes dans des endroits souvent extraordinaires, vous rencontrez des gens dans leur lieu de vie et leur réalité. Ils vivent sur place et seront heureux de partager leur quotidien.

Si vous êtes prêt à faire quelques concessions au niveau confort et êtes avides de découverte, cette formule est faite pour vous. La rudesse du climat, car il fait souvent froid, sera largement compensée par la chaleur de l’accueil des habitants.

Donc loger chez l’habitant, ce n’est peut-être pas pour tout le monde, mais c’est sans nul doute une expérience unique.

Proposez-vous les vols internationaux ?

Par défaut, ils ne sont pas inclus dans nos devis

En effet, nous n’avons pas de tarifs préférentiels et nos clients trouvent en général des vols plus avantageux par eux-mêmes. Cependant, si vous le souhaitez, nous pouvons nous en charger.

Quelles compagnies aériennes locales vais-je prendre ?

Nous priorisons les bonnes compagnies telles que Latam ou Avianca au Pérou. Ces compagnies sont plus chères mais également plus fiables (ponctualité, service, etc). Cela peut alourdir quelque peu le coût du circuit mais c’est notre choix. Si souhaité, nous pouvons vous laisser la gestion de ces vols.

Le survol des Lignes de Nasca est laissé par défaut en option pour des raisons principalement météorologiques. Le coût est à régler sur place.

Comment sont les bus publics locaux ?

Il y a peu d’aéroports au Pérou et pour se rendre d’une région à une autre, il n’y a souvent pas d’autre choix que de prendre un transport terrestre public ou privé.

Pour minimiser les coûts d’un circuit pour un petit groupe, il est parfois nécessaire d’inclure dans le programme des transports locaux publics.

Nous les utilisons donc principalement sur les grands axes et travaillons avec des compagnies fiables.

Comment sont vos transports privés ?

Il s’agit de transporteurs indépendants que nous avons choisi pour le sérieux de leur service et la qualité de leurs véhicules, du Monospace au 15 places.

Comment se passe la navigation sur le Titicaca ou ailleurs ?

Les bateaux sur les îles du Titicaca ou en Amazonie peuvent être en service partagé pour baisser les frais ou en service privé sur demande.

Comment se déroule un trek ou une randonnée en service privé ?

Trek et randonnée en service privé au PérouÇa se déroule bien !

Vous êtes encadrés par des professionnels, toute une équipe constituée par un guide, un cuisinier et assistant en fonction du nombre de personnes, un ou plusieurs muletiers ou porteurs pour le portage du matériel et de vos bagages de trek.

Un trek en privé, c’est l’assurance de pouvoir randonner à votre rythme et de pouvoir réajuster l’itinéraire en fonction de votre condition physique.

C’est aussi partager pendant plusieurs jours une relation privilégiée avec une équipe qui saura vous faire découvrir des chemins bien souvent détournés.

Quelle logistique est inclue dans un trek privé ?

Nous fournissons tout le matériel de campement:

  • tentes 3 places que nous réservons pour 2 personnes, nous pouvons également fournir des tentes individuelles
  • tente mess
  • tente cuisine
  • tente toilette
  • matériel de cuisine et vaisselle complet
  • matelas de campement
  • pharmacie + bonbonne d’oxygène

Portage:

  • Sur le Trek dit du Chemin de l’Inca, les mules et chevaux sont interdits, le portage est donc assuré à dos d’homme
  • Sur les autres treks, ce sont des mules et l’équipe de muletiers qui assurent le portage du matériel. En outre un cheval de selle est prévu pour les coups de barre ou les éventuelles urgences

La pension complète est prévue pendant le trek. Les repas sont adaptables selon les régimes particuliers, nous en prévenir à l’avance. Nous fournissons de l’eau bouillie pour remplir vos gourdes.

Que dois-je prévoir de mon côté ?

Nous n’incluons pas les sacs de couchage mais nous pouvons vous les louer.

Ces sacs de couchage résistent aux basses températures et sont fournis avec un sac à viande en polaire pour plus de confort pendant la nuit.

Vous devrez prévoir vos éventuels bâtons de treks ou les louer sur place.

Prévoyez un petit sac à dos pour vos affaires personnelles, gourde, pharmacie personnelle, casquettes, crème solaire, lunettes de soleil si possible de haute altitude, etc.

Les températures tombent rudement pendant un trek en altitude, vous choisirez vos habits en conséquence, bonnet, gants, cape de pluie, etc. Référez-vous à la section Que mettre dans mes bagages.

En cas de problème que se passe-t-il ?

La participation à un trek implique que vous avez pris les précautions nécessaires, à savoir au minimum:

  • un check-up préalable
  • une bonne condition physique

Nous attirons votre attention sur le fait qu’un trek dans les Andes n’est pas comparable à celui effectué dans les Alpes où l’infrastructure est celle d’un pays développé… Il n’y a pas d’hélicoptère et les moyens de communication sont difficiles en haute montagne.

En cas d’accident ou de malaise, le cheval de selle est là pour donner un coup de main, sinon, une évacuation avec les locaux sera effectuée pour rejoindre la route pour la ville la plus proche.

Cependant, en plus de 14 ans d’expérience, nous n’avons pas eu à déplorer d’accidents. Les chemins pédestres sont en général tout à fait entretenus et nos treks se passent sans encombre. Trekker n’est pas dangereux en soi si l’on porte un peu d’attention où on met les pieds et l’équipe d’encadrement est là pour pallier aux petits aléas qui pourraient subvenir en chemin.

Posez votre question

Vous n’avez pas trouvé ce que vous cherchiez dans notre Foire aux Questions?
Nous vous invitions à poser votre question ici pour que nous puissions y donner un quelconque éclaircissement

Share This