Ollantaytambo, entre ruines et village inca

 

A 97km de Cusco, il s’agit d’une imposante forteresse qui surveillait le chemin du Machu Picchu. Elle surplombe le fleuve Rio Urubamba, au fond de la superbe Vallée sacrée. Du haut des ruines, vous serez émerveillés par la vue.

Pour la petite histoire, lors de la conquête espagnole, Manco Capac (empereur Inca du XIIIème siècle), après avoir perdu Sacsayhuaman, remporta à Ollantaytambo une ultime victoire sur l’envahisseur. Par la suite, il s’enfuya après une deuxième attaque espagnole et fonda Vilcabamba, sa nouvelle capitale. Les touristes n’accordent généralement que très peu de temps de visite à Ollantaytambo… dommage pour eux et tant mieux pour ceux qui prévoiront de s’y consacrer davantage. Ollantaytambo a été déclarée en 1995 Capitale mondiale de la Indianidad.
Son nom signifie l’auberge d’Ollantay, du nom d’un guerrier. La forteresse culmine à près de 2800m d’altitude.

Le site est divisé en deux parties : le village qui a conservé le même tracé qu’à l’époque inca et la forteresse qui était un centre militaire, religieux et politique.

La forteresse

Ouverte tous les jours de 7h à 18h, il est nécessaire d’acheter le boleto turistico pour y accéder.

Il faut gravir, sous l’oeil du dieu Viracocha sculpté dans la montagne, des terrasses qui semblent s’étendre à perte de vue. C’est un superbe et impressionnant appareillage de pierres. La curieuse impression d’inachevé provient de u fait que le le temple était en pleine construction lors de la conquête espagnole et ne fut donc jamais terminé. Tout en haut (vue imprenable), vous ne manquerez pas les deux énormes linteaux de 50 tonnes minimum. Six blocs en hauteur forment une immense paroi, dont la forme géométrique symboliserait le cycle de la vie.

Comment à l’époque, les Incas ont-ils pu construire ce site et transporter d’aussi lourdes pierres?
Les rampes qui amenèrent les pierres sont encore aujourd’hui visibles. Ces dernières provenaient d’une carrière située sur le versant de la montagne d’en face. Pour traverser le rio avec leurs mastodontes, les Incas passèrent leur temps à combler sur une moitié, à transporter les blocs au milieu, puis à combler l’autre moitié tout en détournant à nouveau le courant sur la moitié progressivement libérée. D’énormes blocs, que même des centaines d’esclaves ne parvenaient plus à faire bouger, ont été abandonnées. Les Incas les baptisèrent les « pierres fatiguées »… elles sont encore visibles aujourd’hui.

Sur la montagne, de l’autre côté du vallon, au-dessus du village, on distingue nettement un bâtiment de 4 étages : c’étaient les colcas (entrepôts). Plus haut, il y a la prison. Un ingénieux système de rigoles pour la distribution de l’eau, au bas du site.

Le village

C’est la seule agglomération au Pérou qui ait conservé le plan de la ville Inca. Les demeures coloniales s’appuyèrent sur les soubassements d’origine sans nullement modifier le tracé des rues. On y pénètre par une grande porte dont le linteau dénommé Puncu Puncu a disparu. Au milieu des ruelles, dont on a gardé le pavage, on retrouve d’ailleurs, la rigole originelle d’évacuation des eaux.

Comment s’y rendre?

En colectivos depuis la plaza de Armas jusqu’à Urubamba. Le trajet dure 2H30.

Ollantaytambo peut également servir de point de départ aux visiteurs du Machu Picchu. En effet, il est possible d’emprunter ici le train pour rallier Machu Picchu Pueblo (1H30 de trajet).

Où dormir?

Il existe à Ollantaytambo quelques hostiles bon marché et sympathiques qui peuvent encourager le visiteur à séjourner une nuit ici, et à découvrir dès l’aube les superbes ruines de l’agglomération. Il existe par ailleurs tout type d’hébergement, du bon marché à l’auberge très chic.

Paititi, la cité perdue des incas

Paititi, la cité perdue des incas Une légende entourée de mystères Il existe de nombreuses cités perdues, comme notamment La Terra Preta, la mystérieuse cité « Z » ou encore Vilcabamba, qui malgré de nombreuses recherchent, demeurent à ce jour introuvables....

lire plus

Attestation d’Excellence pour Puka Nina !

Attestation d'Excellence pour Puka Nina ! Une récompense pour toute l'équipe... et tous nos clients !   Notre agence de voyage locale s’est vue décerner récemment la récompense d’Attestation d’Excellence, par le site américain Trip Advisor. Ce dernier, référence...

lire plus

La Vallée sacrée des Incas

La Vallée sacrée des Incas   La Vallée sacrée des Incas est située dans les Andes du Pérou, près de Cusco. Elle part de Pisac, suit le court de la rivière Urubamba (rivière sacrée) et se termine à Ollantaytambo. On peut visiterplusieurs sites archéologiques et...

lire plus
Share This